À la conquête de l’Asie mineure : troisième étape, le Kirghizstan

Le Kirghizstan est situé en plein cœur de l’Asie centrale sur la Route de la Soie. Un séjour idéal pour plonger dans une nature sauvage et sillonner des voies inexplorées. Cette région du monde est en train de devenir une destination touristique de premier choix comme beaucoup de touristes s’intéressent à comprendre davantage l’histoire et le mode de vie kirghize.

Le lac d’Issyk-Kul

Profitez aussi longtemps que vous le pouvez du lac d’Issyk-Kul, la Perle de l’Asie centrale, et des sommets enneigés des majestueuses montagnes d’Ala-Too. Vous serez surpris de constater le nombre important d’alpinistes et de grimpeurs qui s’y rendent de partout dans le monde. Embarquez pour une promenade sur le lac, même en plein hiver ! Effectivement ce lac ne gèle pas tout au long de l’année (grâce à sa teneur élevée en sel).

Lac Issyk-Kul

Une mosaïque de sites exceptionnels va faire tourner bien des têtes !

Le territoire du Kirghizstan va vous en mettre plein la vue ! De nombreux endroits improbables et des monuments de civilisations anciennes bien sauvegardés : la , la plus grande relique en bois de noix sur la planète de Bab Arslan, les sources thermales de Jalal Abad, la tour de Burana et d’autres endroits peu explorés à découvrir dans le guide Lonely Planet. Un certain nombre de stations de ski pas comme les autres sont aussi à visiter absolument. Outre les activités de ski, le tourisme d’aventure, comme le trekking, la chasse et le rafting, vous seront également proposés.

Êtes-vous polyglotte ?

En plus du russe et du kirghize, on peut entendre parler plusieurs langues à tous les coins de rues : le kazakh, l’ouzbek, l’uigur, le dungan, voire même le coréen. La langue russe est largement utilisée pour communiquer et dispenser des conseils aux voyageurs. Les noms des rues et d’autres informations sont affichés dans une variante bilingue qui procure aux touristes russes un sentiment de chez-soi.

Bichkek : l’ancienne Frunze soviétique

Le premier jour à Bichkek pourrait être l’un des jours les plus froids que vous ayez pu expérimenter. Néanmoins, l’excitation d’explorer les marchés et le paysage urbain et de comprendre l’histoire qui entoure Bichkek entant qu’ancienne ville soviétique, seront si intenses que vous finirez par supporter ce froid glacial sous une yourte traditionnelle. Le manque d’installations de chauffage est dû en grande partie à la nature nomade des kirghizes, qui fait tout le charme de cette contrée mais constitue également l’un des problèmes de société. Attendez-vous donc à un mode de vie largement encré dans le nomadisme. D’ailleurs, le nom du peuple kirghize, ou kirkkyz, signifierait 40 filles, sous-entendant les 40 tribus qui constituent ce pays.

thé noir kirghizstan

Du thé noir et du pain fraîchement cuit dans un tandoor

Entre le thé, le kymys, ou la vodka, le thé est la boisson la plus servie au Kirghizstan. Au lieu d’un verre d’eau, vous aurez un bol de thé noir. Faites donc de même et mettez du thé dans votre vin ! Ici, vous buvez du thé pour accompagner à peu près tous les repas. Le thé est idéalement accompagné du pain traditionnel kirghize. Un bon hôte offre toujours son pain et son thé aux invités, même s’ils ne sont que de passage. Ce consistant pain kirghize est cuit sur le charbon dans un four très similaire au tandoor indien. Les populations locales aiment à tremper des morceaux de ce pain dans leurs confitures fait-maison ou dans l’ayran – une sorte de yaourt salé.

Category: Proche-Orient
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les balises HTML ne sont pas autorisés.

J'utilise Keywordluv ! Pour l'activer, il vous suffit de remplir le formulaire pseudo comme tel : votrepseudo@mot-clé